I Kissed a Girl… And I Liked It!

Qui est cette personne?
Cette Fille, c’est une des plus belles filles que j’ai rencontré à Rio, et c’est la 1ère fille qui m’a embrassée…

La rencontre…
J’étais dans un Bloco de Carnaval à Rio, sur un banc, à juste apprécier la musique, la beauté du lieu, les brésiliens si gentils… et Elle s’est assise à coté de moi.
Et puis, comme souvent ici, on a commencé à discuter.
De Rio, du Carnaval, de mon Tour du Monde.
Je la trouvais magnifique, mais je n’avais aucun attirance.
Parce que tu sais, avant elle, je n’avais jamais embrassé de filles.
Du coup, quand je rencontrais une fille, cette possibilité n’était pas une option: je rencontrais juste une nouvelle potentielle pote.
Alors qu’on discutait des traditionnels bisous brésiliens (on aura l’occasion d’en reparler sur le blog) et Elle m’a demandé si j’embrassais les filles.
La question m’a parue hyper… étrange.
Etrange, parce que je ne m’y attendais pas, parce que c’était probablement la première fois qu’on me posais la question, parce que je ne me l’étais jamais posée moi même…
Je lui ai donc répondu non… et là… Elle m’a fait un bisou en me disant: « ben maintenant oui » …
Et elle a continué la soirée comme si de rien était…

Le 1er Bisou…
Ce petit bisou, pour moi, ce n’était pas LE vrai bisou.
LE vrai bisou est arrivé plus tard…

Une semaine après, Elle m’a proposé de passer à la maison et d’aller ensemble à un autre Bloco (mini carnaval), et je ne savais pas trop à quoi m’attendre.
J’avais bien compris que ce bisous n’avait aucunes conséquences, mais je ne pouvais pas m’empêcher d’être un peu… troublée.
Et d’être troublée d’être troublée.

Et le soir, alors qu’on était en train de parader (encore et encore) dans un des innombrables blocus de carnaval, Elle m’a attrapée le visage et m’a embrassée.
Mon premier bisou de fille.

Je me souviens que le temps s’est arrêté.
Tout le monde avançait autours de nous, et on était juste là, figées, au milieu de la foule, pour ce baiser long et passionné.

Est ce que j’ai aimé ça?
Oui! C’était juste magnifique!
Je n’aurai jamais imaginé qu’embrasser une fille puisse être aussi doux.
Vraiment.
Il n’y avait pas cette espèce d’énergie masculine un peu brusque (que j’aime!), cette espèce de tension de « qui embrasse qui », ou de « c’est moi l’homme et je prend le contrôle »
C’était juste un moment de partage de deux personnes… au même niveau.
Je me souviens que je ne savais pas très bien ce que je devais faire, où je devais poser mes mains. Moi qui ait l’habitude d’embrasser de garçons, je sais comment les toucher pour rendre le bisou excitant, doux, câlin, coquin…
Mais avec une fille… comment faire? où aller?
Du coup, je l’ai laissé faire, et Elle m’a juste embrassée avec beaucoup de douceur et de simplicité.

Notre Histoire…
Avant tout, Il faut que je te décrive cette fille.
Blonde, avec des cheveux longs, et bouclés. Des magnifiques yeux verts.
Un air toujours mystérieux.
Elle était créatrice… de pleins de choses.
Elle ne souriait pas beaucoup, ce qui donnait l’impression d’être hyper privilégié quand on arrivait à la faire rire.
Et Elle était surtout terriblement interessante et intelligente.

Elle avait l’habitude de me prendre par la main pour m’amener partout avec elle.
Je crois que chaque fois qu’on s’est vues, je me suis sentie toute petite, remplie d’admiration, un peu impressionnée parfois, fière d’être aux cotés d’une fille aussi brillante, et je crois aussi fière qu’Elle me porte de l’attention…

Elle et moi, on a pas vraiment eu de « relation ».
On était juste des copines, et Elle m’avait juste embrassée parce que c’était marrant, parce que c’était le carnaval, et parce qu’Elle en avait envie… Et en vrai: ben ça m’allait très bien!

Et le sexe?
Il n’y a jamais rien de de sexuel entre nous.
Je crois que si j’avais voulu ça aurait pu… parce qu’elle m’a glissé plusieurs fois qu’elle dormait souvent avec ses « copines », et que j’étais la bienvenue à la maison…
Mais je pense qu’à ce moment là de mes expérimentations amoureuses et sexuelles, je n’étais pas encore prête…

La fin…
Nous sommes restées copines, sans pour autant chercher spécialement à se voir.
On se croise trés souvent.
On se raconte nos histoires de mecs… et de filles!
de temps en temps on s’embrasse, mais rua ne va pas plus loin… et je crois bien que comme je n’ai aucune attente… j’étais juste dans l’instant chaque fois, juste à apprécier le moment présent.

Qu’est ce que cette histoire m’a appris?
Cette histoire a été super importante dans mon cheminement.
Avant Elle, je n’avais jamais imaginé embrasser une fille, sans que ce soit un acte… réfléchi.
En mode: je décide d’expérimenter et/ou d’être Bi.
Je ne pensais pas qu’on puisse juste embrasser une fille, simplement par plaisir d’échanger un joli moment. Sans conséquences. Sans remise en question de mes choix et orientations amoureuses.
J’ai compris qu’il n’y avait absolument pas de codes.
Qu’il y avait autant de possibilité d’échanger avec une personne, sans distinction de sexe, que de personnes que j’allais rencontrer dans ma vie.
Et J’ai surtout vraiment apprécié tous les moments passés avec elle, en toute simplicité.

Je crois qu’Elle m’a ouvert un champ de Possibles que je n’aurai jamais envisagé avant… et je lui en suis profondément reconnaissante…

Les Anecdotes…

« Je vais t’apprendre à être Bi »
C’est ce qu’Elle m’a dit le soir de mon premier Bloco.
« Je vais t’apprendre le Carnaval et à être Bi ».
Quand elle m’a dit ça, j’étais partagée entre une espèce de pudeur ou retenue naturelle, ou plutôt conditionnée par mes schémas sociétaux, et entre une excitation à l’idée de découvrir un monde que je ne connaissais pas…

Le Baiser à 3
Ici au Brésil il est hyper commun, pendant les Blocos de Carnaval, de s’embrasser à plusieurs.
Et en plus de m’offrir mon premier baiser avec une fille, elle m’a fait découvrir le baiser à trois…
C’est… différent, déconcertant, mais assez amusant!
Sur le coup je ne savais pas trop quoi faire (encooooore!), et puis finalement c’est comme un ballet de langues qui dansent ensemble, et c’est plutôt agréable 🙂

Laisser un commentaire